A VELO, MISEZ SUR LA SÉCURITÉ ET LA PERFORMANCE

Bien voir à vélo est essentiel. 
Votre première préoccupation ? Vous protéger des éléments extérieurs susceptibles de vous gêner et de vous faire perdre l’équilibre : soleil, vent, pluie, pollen, insectes… Petit résumé de tous les éléments à prendre en compte pour bien choisir.

Votre priorité vous protéger du vent et des particules

Quelques conseils

- Choisissez donc une monture de forme profilée qui épouse parfaitement la forme de votre visage tout en veillant à avoir des ouvertures derrière les verres pour faciliter la circulation de l’air.

- Plus la forme de la monture sera enveloppante et plus vos yeux seront protégés du vent, de la poussière, de la pluie et des insectes.

- Quelle que soit votre prescription, des verres correcteurs sont disponibles dans des formes galbées, adaptées à des lunettes de soleil profilées.

Privilégiez des matériaux légers et résistants

La fibre de carbone ou le polycarbonate pour vos montures.
L’Airwear pour vos verres.

Pensez à la stabilité

La transpiration et les impacts risquent de faire glisser vos lunettes. Pour éviter ces désagréments, optez pour des montures avec des branches équipées de gomme et de plaquettes nasales.
Des cordons et élastiques réglables permettent aussi de maintenir vos lunettes en place en toute circonstance.

La protection solaire est essentielle

Été comme hiver, vous devez vous protéger des UV, dès le lever du soleil, même par temps couvert ! Et si vous pratiquez le cyclisme en altitude, sachez que l’intensité du rayonnement solaire grimpe comme vous de 10% chaque 1100 mètres. Cette action lente et cumulée des UV fragilise votre capital visuel.

Quelques conseils

Un verre solaire protège les yeux de l’éblouissement, mais pas nécessairement des rayons UV nocifs. En d’autres mots, la teinte du verre et son intensité (la catégorie solaire de 0 à 4) n’ont rien à voir avec la protection contre les UV. De même une protection « 100% UV » ne prend pas en compte les UV qui peuvent être réfléchis en face arrière et donc ne garantit pas une protection UV globale. Suivez l’indice E-SPF® qui prend en compte les UV transmis par la face avant du verre, mais aussi les UV qui peuvent être réfléchis en face arrière*.

Choisissez une couleur et une intensité de teinte en fonction des conditions météo ou du lieu où vous roulez le plus régulièrement. Vous circulez par temps couvert ou principalement en forêt… Les verres solaires sport Orange ou Jaune vont accentuer la perception des reliefs et des contrastes.

Vous circulez plutôt sur des terrains découverts, sur route ou en ville… Les verres bruns ou gris-vert foncés de catégorie 3 éviteront davantage les effets d’éblouissement.

Pour gagner en confort

Par grand soleil, les verres polarisants XPerio® offrent un confort visuel inégalable. Ils coupent les reflets parasites, évitent tous les effets d’éblouissement, y compris par réverbération et améliorent la perception des reliefs et des contrastes.


Important

Les verres Transitions® dont la teinte varie en fonction de la luminosité, sont recommandés à ceux qui pédalent par tous les temps. Ce sont des verres intelligents - clairs à l’intérieur et qui se teintent au soleil en fonction de la luminosité. Vous serez parés du départ brumeux au petit matin, à l’après-midi ensoleillée et éblouissante.

CONSEIL POUR LES PRESBYTES


Varilux Sport est spécialement conçu pour répondre aux besoins liés à la pratique sportive. Il offre une vision nette et précise à toutes les distances, avec une vision de loin particulièrement dégagée. Il vous confère aussi une très bonne vision dynamique. Disponible dans un large choix de teintes, il peut s'adapter quel que soit l'environnement et le sport que vous pratiquez.

En bref

Les 6 points clés à retenir

 

 

Pour avoir plus d’informations, n’hésitez pas à consulter votre opticien, il saura répondre à toutes vos questions.
Bonne balade !


* L’indice E-SPF® mesure la performance des verres uniquement. Il n’intègre pas les UV qui entrent dans l’oeil sans interaction avec le verre, et qui dépendent de facteurs externes (morphologie du porteur, forme de la monture, conditions de port...).