Le danger des UV

Les rayons ultraviolets, sont présents tout le temps. Même si on ne les voit pas, et ne chauffent pas, ils font beaucoup de dégâts en toutes saisons.

Les enfants et les UV

Les UV, de dangereux faux amis !

Les rayons ultraviolets, plus connus sous l’abréviation UV, sont présents tout le temps. Même si on ne les voit pas, et ne chauffent pas, ils font beaucoup de dégâts en toutes saisons. Même en hiver avec un ciel voilé, et surtout durant l’été, si propice aux activités de plein air, ils sont une menace pour votre santé visuelle.

Le spectre de la lumière

Tout le temps présents mais changeants

Leur intensité varie en fonction de différents éléments :

Les dangers des UV

En bref, ce qu'il faut avoir en tête

  • Les UV sont actifs 365 jours par an !
  • Nous recevons 42% de notre dose annuelle d’UV dans des situations banales du quotidien où nous ne jugeons pas utile de porter des lunettes de soleil.
  • Les UV parviennent à nos yeux directement ou par réflexion.
  • Sur la neige, les UV sont réfléchis à 80%, sur l’eau à 20%, sur le sable à 10%.

La nocivité des uv en détail

Les rayons ultraviolets se répartissent en 3 catégories en fonction de leur longueur d’ondes : UV-A, UV-B et UV-C. Ces derniers sont filtrés par la couche d'ozone et n'atteignent pas la surface de la terre, sauf en haute altitude.
Nous recevons plus d’UV-A que d’UV-B, mais cette disproportion ne suffit pas à incriminer davantage les UV-A que les UV-B. C’est en fait une combinaison de facteurs qui définit la dangerosité des UV. Le pic de toxicité globale pour les yeux comme pour la peau, est aujourd’hui défini par les scientifiques dans les UV-B* autour de 310 nm. Ces rayons sont 7,5 fois plus toxiques que les hauts rayons UV-A autour de 380 nm.

Nocivité des UV

* Comme précisé par la norme internationale de référence ISO 8980-3, par l’ICNIRP et par la CI.

Se protéger des UV c’est préserver son capital vue


Les UV stimulent notre production de vitamine D. Ça c’est la bonne nouvelle ! Mais par ailleurs ils ont une action oxydante qui accélèrent le vieillissement des cellules, de notre peau et de nos yeux. Il est important de les protéger au quotidien, comme en situation exceptionnelle, car les risques d’une exposition aux UV sont à la fois chroniques et aigus.

Exposition aux UV

% de transmission des milieux oculaires par bande spectrale - œil humain jeune adulte.
CIE 203 - 2012 Technical report: a computerized approach to transmission and absorption characteristics of the human eye.

 

  • La cornée

C'est une très fine peau, constituée de cellules cutanées qui protègent vos yeux de l'environnement extérieur. Située en avant de votre œil, elle absorbe une partie des UV reçus, protégeant ainsi le cristallin et la rétine. Même si elles se renouvellent en permanence, ces cellules sont sensibles aux effets cumulatifs. Une trop forte exposition de la cornée aux UV peut provoquer :

- une inflammation se manifestant par une sensation de brûlure : c’est la kératite.
- un « coup de soleil » de l’œil, extrêmement douloureux et menant à une cécité temporaire : c’est l’ophtalmie.

  • Le cristallin

Il se trouve derrière la cornée et l’iris. Son rôle : focaliser la lumière vers la rétine. Particulièrement sensible, il absorbe également une grande partie des UV. Mais plus vous exposez vos yeux sans protection, plus votre cristallin vieillit. Il perd sa transparence, s’opacifie, et à terme, risque davantage de développer une cataracte.

  • La rétine

Elle couvre le fond de l’œil. Les rayons du soleil seraient impliqués dans l’accélération du vieillissement de la zone centrale de la rétine qui peut dégénérer vers une perte progressive de la vision centrale : la DMLA, Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age.

  • La prévention

C'est une protection contre les UV au quotidien, est essentielle pour limiter les risques de développement prématuré des deux principales affections responsables de la cécité que sont, en France, la DMLA et la cataracte.

 

La solution : porter des lunettes de qualité

Attention, pour vos lunettes de soleil, ce n’est pas la teinte qui filtre les UV : elle n’a qu’un effet sur l’éblouissement de l’œil. La seule référence de protection contre les UV est l’indice E-SPF® des verres, qu’ils soient clairs, photochromiques ou teintés.

L’indice E-SPF®, un indicateur fiable

Choisissez vos verres en vous basant sur l’indice de référence E-SPF (Eye Sun Protection Factor) qui mesure l’efficacité des verres contre les rayons UV.
L’E-SPF varie de 10 à 50+, plus l’indice est élevé et plus la protection est importante. Privilégiez un indice 35 pour les verres clairs et 50+ pour les verres solaires.

L’indice E-SPF prend en compte de manière objective les UV transmis sur la face avant du verre et les UV réfléchis sur la face arrière du verre. Car selon votre orientation par rapport au soleil, les UV peuvent arriver de l’arrière et se réfléchir sur la face interne de vos verres pour pénétrer dans vos yeux.
Développé par Essilor et validé par des experts tiers indépendants, l’E-SPF fait aujourd’hui office de point de repère pour les ophtalmologistes, les opticiens et les porteurs de lunettes.

Tout ce qui contribue à une protection globale contre les UV


Les matériaux organiques utilisés pour la fabrication des verres Essilor coupent la majorité des UV arrivant sur le verre. Puis les traitements anti-UV appliqués sur la face arrière limitent la réflexion des UV sur la face arrière vers l’œil. L’association du bon matériau et traitement permettent la protection globale des verres.

Grâce au traitement anti-UV du verre, élimination de la réflexion des UV sur la face arrière.

la double protection de vos verres

Grâce au matériau du verre, élimination des UV transmis.

 

En cas d’exposition intense, sur la plage en plein été ou sur la neige en altitude, les verres seuls ne suffisent pas à protéger complètement. Une mesure simple de protection comme porter un chapeau ou une visière, permet déjà de couper une partie du rayonnement UV. Le choix de la forme de la monture des lunettes est essentiel pour bien protéger les yeux. Plus les lunettes sont grandes et plus elles protègent une surface importante, moins elles laissent passer des rayons UV par les côtés. Si elles sont complètement couvrantes, elles protégeront d’autant mieux.